Contact
Rechercher

Endometriose et les huiles essentielles doTERRA


10 À 15 % DES FEMMES DE 20 À 45 ANS SOUFFRENT D’ENDOMÉTRIOSE ET PRÈS DE 50 % DES FEMMES INFERTILES EN SOUFFRENT.

QU’EST-CE QUE L’ENDOMÉTRIOSE?

L’endométriose est la présence anormale de l’endomètre, à l’extérieur de l’utérus. L’endomètre est la muqueuse qui tapisse l’intérieur de l’utérus. Les cellules de l’endomètre (ou muqueuse utérine) viennent se greffer en dehors de l’utérus, sur des organes génitaux comme le corps de l’utérus ou les ovaires, mais également sur des organes non génitaux comme le péritoine, membrane tapissant la paroi abdominale.

Ces tissus, peu importe où ils se trouvent dans le corps, réagissent aux fluctuations hormonales du cycle menstruel. Ainsi, tout comme la muqueuse utérine, il se forme, puis « saigne » chaque mois. Cependant, lorsque ce tissu se situe à l’extérieur de l’utérus, comme c’est le cas chez les femmes atteintes d’endométriose, les saignements n’ont aucune issue vers l’extérieur du corps. Le sang et les cellules endométriales qui se détachent peuvent irriter les organes avoisinants et le péritoine (la membrane qui renferme les organes de l’abdomen).

Avec le temps, cela entraine une inflammation chronique et la formation de tissu cicatriciel, ainsi que des adhérences qui relient les organes entre eux et causent des douleurs. Les cellules endométriales provoquent des réponses immunitaires anormales dans ces tissus, conduisant à une nouvelle inflammation chronique.

Nous savons qu’il y a un état inflammatoire avec une réponse immunitaire anormale, et qu’il est déclenché par les changements hormonaux cycliques, les expositions environnementales hormonales et d’autres facteurs qui causent l’inflammation.

Les taux de l’endométriose et de la souffrance associée sont étonnamment élevés. Environ 6,5 millions de personnes aux États-Unis et au Canada qui souffrent de cette maladie. Environ 10 à 15 % des femmes de 20 à 45 ans souffrent d’endométriose et près de 50 % des femmes infertiles ont reçu ce diagnostic.

Les symptômes les plus communs de l’endométriose

  • douleurs abdominales et pelviennes;

  • crampes au moment des règles,souvent avec la douleur chronique et parfois sévère entre les périodes;

  • constipation due à des adhérences ou diarrhée;

  • ballonnements;

  • l’inflammation;

  • douleur lors des relations sexuelles;

  • problèmes urinaires;

  • maux de dos;

  • fatigue chronique;

  • certaines femmes signalent également des saignements vaginaux anormaux.

L’inflammation chronique conduit à une accumulation de tissu cicatriciel qui provoquent des « adhérences » ce qui fige les organes comme les intestins et la vessie, ce qui crée des douleurs fréquentes à l’évacuation, à la miction et aux rapports sexuels.

La façon naturelle d’aider l’endométriose est d’adresser les causes de cette maladie.

Le problème : on sait que l’endométriose est un problème immunitaire et inflammatoire qui est déclenché par des changements hormonaux cycliques et aggravé par l’exposition à des toxines environnementales chroniques. L’exposition à des produits chimiques appelés « perturbateurs endocriniens » (xénoestrogènes qui imitent les hormones), ainsi que d’autres toxines environnementales augmentent l’inflammation et perturbent le fonctionnement normal du système immunitaire.

La solution : soutenir une réponse immunitaire optimale pour réduire l’inflammation et la douleur, favoriser la désintoxication des toxines environnementales et contribuer à équilibrer le système hormonal. Ceci est une approche globale qui intègre un régime anti-inflammatoire ainsi que des suppléments et de la patience. Il faut environ 6 à 12 mois pour voir une réduction des tissus de l’endomètre dans votre abdomen. Idéalement, suivez vos symptômes sur une échelle de 1 à 10, mois après mois.

RÉGIME ANTI-INFLAMMATOIRE POUR AIDER L’ENDOMÉTRIOSE

La première étape, la plus importante, est de suivre un régime anti-inflammatoire faible en toxines.

  • Enlevez de votre diète : les produits laitiers, les produits contenant du gluten, le maïs, et les sucres; tous créent de l’inflammation.

  • Consommez beaucoup de légumes frais, en particulier des crucifères : chou frisé, chou, brocoli, les choux de Bruxelles et des petits fruits.

  • Limiter la viande qui acidifie le corps ou choisissez une viande biologique pour éviter les produits chimiques et les excès d’hormones. De préférence, privilégiez les aliments biologiques.

  • Évitez d’utiliser les plastiques. Ils sont la principale source qui augmente la charge de l’œstrogène (ceux-ci sont appelés xénoestrogènes) qui peut causer des ravages hormonaux et aggraver l’endométriose. Évitez les aliments qui viennent dans une pellicule de plastique souple, les bouteilles d’eau en plastique. N’utilisez jamais un contenant de plastique au four à micro-ondes : avec la chaleur, les œstrogènes migrent du plastique à vos aliments.

  • La caféine peut aggraver l’endométriose chez certaines femmes; si vous buvez du café chaque jour, essayez quelques mois sans. Optez plutôt pour le thé vert qui est un antioxydant et peut être particulièrement utile si vous avez l’endométriose, toutefois faite attention aux excitants de manière générale pour ne pas "stresser" le corps. Restez à l'écoute, les tanins présent dans le thé, qu’il soit noir ou vert, réduisent de 70 % l’absorption du fer non hémique ( contenue dans les aliments d’origine végétale : produits céréaliers enrichis de fer, légumineuses, tofu et certains fruits et légumes). Pour éviter cet inconvénient, si vous consommez du thé, buvez votre thé au moins une heure avant ou après les repas.

  • Gardez votre glycémie - taux de sucre dans le sang -, stable, car cela vous aidera à garder l’inflammation sous contrôle et vous empêche d’avoir des « rages de sucre » ou de pain.

Sachez qu’être en surpoids augmente la probabilité d’avoir plus d’œstrogènes et d’inflammation. Le régime anti-inflammatoire est un excellent moyen de perdre du poids sans avoir à travailler trop dur.

HERBES ET SUPPLÉMENTS POUR AIDER L’ENDOMÉTRIOSE

Curcuma.

Voici mon plan avec les herbes et produits naturels en cinq étapes à ajouter à votre alimentation anti-inflammatoire. Attention, ils ne doivent pas être pris pendant la grossesse, mais peuvent être pris jusqu’à la conception.

1. Réduire l’inflammation

La curcumine (curcuma), la broméline (de l’ananas), laquercétine (à partir de pommes, d’oignons et d’autres sources végétales), la racine de gingembre, le Boswellia sont tous des anti-inflammatoires incroyables. Non seulement l’inflammation va être réduite, mais ces herbes peuvent aussi soulager la douleur au fil du temps.

2. Prévenir et réparer les dommages avec des antioxydants

Les antioxydants aident à prévenir et à inverser les dommages des tissus locaux de l’inflammation.Vitamines E, A et C sont toutes des antioxydants. Une bonne multivitamine avec des antioxydants peut être un bon choix.

Le resvératrol est fait à partir des raisins rouges, N-acétylcystéine (NAC),l’écorce de pin, le thé vert, et la curcumine sont aussi de puissants antioxydants.

NAC est un antioxydant puissant avec des données impressionnantes pour l’endométriose.À raison de 600 mg de NAC trois fois par jour, trois jours consécutifs, chaque semaine pendant trois mois ont obtenu des résultats surprenants.

Dans une autre étude sur le pycnogenol, l’écorce de pin, les femmes prenant 30 mg deux fois par jour pendant 48 semaines ont montré une réduction de 33 % de la douleur, y compris des douleurs intenses.

3. Équilibrez vos hormones

L’œstrogène stimule les cellules de l’endomètre, contribuant à augmenter la taille et le nombre des tissus qui contribuent à l’inflammation.

Un truc simple pour diminuer un surplus d’œstrogènes et pour avoir suffisamment de fibres dans la diète : il faut surtout éviter la constipation. Avoir une selle quotidienne est essentiel pour réduire l’inflammation, diminuer les toxines, et éliminer le surplus d’œstrogènes. Prenez entre 2 cuillères à soupe et ¼ de tasse de graines de lin moulues par jour dans un smoothie ou mélangé à l’alimentation. Si la constipation est un problème, n’hésitez pas à consulter pour trouver une solution, c’est très important.

4. Évitez les toxines environnementales et soutenez votre détoxication

Nous sommes entourés de toxines environnementales dans nos aliments, l’air, l’eau, les maisons, les lieux de travail. Tout ceci augmente notre charge d’hormones (de xénoestrogènes) et provoque de l’inflammation.

Évitez ces produits chimiques quand vous le pouvez, méfiez-vous des emballages alimentaires, des produits pour le corps et des cosmétiques ainsi que des nettoyants ménagers.

Si vous souffrez d’endométriose, éviter les toxines n’est pas assez - votre corps a besoin de soutien supplémentaire pour bien se détoxifier.

L’indole -3-Carbinol, est excellent pour soutenir la détoxication et l’élimination de l’excès d’œstrogène. Le chardon mari est aussi excellent pour aider le métabolisme des hormones, tout en favorisant la santé du foie.

5. Traiter la douleur

La poudre de racine de gingembre a été montrée équivalente pour réduire la douleur aux effets de l’ibuprofène (500 mg 2-3 x jour). D’autres herbes sont excellentes pour le soulagement de la douleur tel que le curcuma et la griffe du diable. Si vous combinez curcuma et gingembre, vous allez avoir de meilleurs résultats.

L’acupuncture aide la douleur de l’endométriose, tout comme les bains de siège chaud et froid en alternance. Ces bains stimulent la circulation pelvienne : ils aident à obtenir une bonne circulation sanguine et lymphatique qui permet de diminuer l’inflammation et les toxines.

Des compresses d’huile de ricin sont excellentes pour soulager la douleur tout en aidant la circulation dans la région pelvienne. Découpez 6 morceaux de flanelle imbibée d’huile de ricin (le tissu doit être humide, mais égoutté), couvrez la flanelle d’une bouillotte d’eau chaude enveloppée dans une serviette, placez le tout au bas de l’abdomen pendant 30 à 45 minutes, plusieurs fois par jour.

En plus des recommandations ci-dessus, vous pouvez travailler avec un ostéopathe ou un massothérapeute qui est qualifié dans la douleur pelvienne d’endométriose. Ces thérapies sont importantes pour aider à briser les adhérences, la manipulation physique aide à briser le tissu cicatriciel.

N’oubliez pas que le stress est impliqué dans l’apparition de l’endométriose, donc intégrez une technique de gestion de stress dans votre quotidien. L’exercice aide la circulation sanguine dans la région pelvienne; si vous passez vos journées assise, votre abdomen est probablement congestionné.

Article paru en juillet 2015 sur Mamanpourlavie.com

Pistes en naturopathie ajoutées par Dominique Abran ND.A. manaturopathe.com

Sais tu qu'une goutte d'huile essentielle équivaut à 28 tasses de plante sèche type infusion?

EN BREF et en concentré voici le protocole que je te propose :

Introduis ou intensifie d'utilisation de curcuma, gingembre frais dans ton alimentation, mets de côté pendant un temps le gluten, les laitages, tous les emballages plastiques et limite le sucre.

Prévois 1 à 2 gouttes de boswellia (encens/frankincense) en interne dans une veggie gélule tous les jours.

+ En application en bas du ventre la combinaison d'une goutte de chacune de ces huiles essentielles : melaleuca, lavande, hélicryse, frankincense, cyprès, géranium, romarin, menthe poivrée, diluées dans une huile de coco tous les jours pendant 3 semaines.

Préparation possible dans 10g d'huile de coco :

10 goutte de frankincense

10 goutte de lavande

5 goutte de cyprès

5 goutte de melaleuca or romarin

1 à 3 goutte d'hélicryse

2 goutte de géranium

2 goutte de menthe poivrée

(Source thereisanoilforthat.blogspot.com)

+ En local après l'arrêt du flux menstruel pendant 3 semaines ou jusqu'à ce que la prochaine période commence : melaleuca, lavande, geranium bien diluées dans de l'huile de coco.

+ Jeuner 3 jours avant la période mensuelle /réaliser un jeune 1 fois par semaine avec des jus de légumes/1 légume/de l'eau. De nombreuses études démontrent que le jeune accentue la régénération et prolifération des cellules saines.

Plus à savoir : en cas de cystite ou infection gynécologique, il est conseillé d'appliquer dilué dans de l'huile de coco 1 goutte d'huile essentielle de cannelle, origan, thym, ou girofle/ synergie on gard + origan en bas du ventre. En local 1 goutte bien diluée de melaleuca ou lavande dans une huile végétale de coco : ABSOLUMENT essentiel d'utiliser les huiles essentielles pures et à degrès thérapeutique doTERRA pour ce type d'application (certifiées sans alcool, parfum, produits de synthèse, résidus de produits chimiques.)

(sources interview Thierry Folliard naturopathe et auteur de "La bible Larousse des huiles essentielles").

Pour un Protocole détox et régénération complet (antioxydation notamment) commandes la pharmacie cleanse and restore/nettoyer et régénérer chez doTERRA ICI

Pour un accompagnement nutritionnel contactez moi sur sandrine@an-mo-veda.com ou au 0659459134.

#endometriosehuilesessentielles #endometriosesolutionsnaturelles #huilesessentielleshormones #doterrahormones #huilesessentiellesdoterrarecettes #doterraetlesfemmes #leshuilesessentiellesdoterraetlesfemmes #detoxetrégénérationhuilesessentiellesdoterra #protocoleantioxydanthuilesessentiellesdoterra #accompagnementnutrtionethuilesessentiellesdot #enzymesethuilesessentiellesdoterra #recetteendometriosehuilesessentiellesdoterra #cystitehuilesessentiellesdoterra #infectionurinaireshuilesessentiellesdoterra

0 vue